Streaming HD Gratuit en VF

Retour à Zombieland | VF | HD :

video

Télécharger Retour à Zombieland :

Uptobox Uptodown HDlight 720p (VF)
Uptobox Uptodown HDlight 1080p (VF)

Retour à Zombieland détails :

Retour à Zombieland
Réalisateur(s) : Ruben Fleischer
Acteur(s) :
Catégorie(s) : Action, Comedie, Epouvante horreur, Top
Qualité : HDlight 720p - 1080p

Columbus, Tallahassee, Wichita et Little Rock se déplacent au cœur de l’Amérique alors qu’ils affrontent des zombies évolués, des survivants et les souffrances croissantes de la famille improvisée et sournoise.
Titre original : Zombieland: Double Tap ( Zombieland 2 )

Retour à Zombieland critique du film :

7 Commentaires pour le film “Retour à Zombieland” :

  1. Je viens de sortir de Zombieland: Double Tap

    Je n’étais pas le plus grand fan du premier film, je trouvais ça amusant, mais je n’ai jamais ressenti le besoin de le revoir et je l’ai vite oublié jusqu’à l’annonce de la suite.

    C’est drôle de rire parfois, je sais que les films sur l’apocalypse des zombies ne sont pas ceux où on s’attend à trouver des éclats de rire, mais cela en a beaucoup. Il y avait beaucoup de rire dans ma projection.

    Woody Harrelson est aussi génial qu’il a toujours été, et est en pleine forme, c’est toujours agréable de voir Emma Stone jouer un rôle amusant, ses rôles sont si sérieux ces derniers temps !! Oui, je sais qu’elle est un Oscar et qu’elle devrait jouer les meilleurs rôles possibles. C’est agréable de la voir s’amuser à nouveau dans un rôle, car c’est une bonne actrice de comédie, j’adore certaines de ses expressions faciales.

    Maintenant, quand j’entends le nom Abigail Breslin, c’est toujours la petite fille de My Sisters Keeper et Little Miss Subshine qui me revient à la tête, j’oublie toujours qu’elle a grandi !! Même si je pensais qu’elle était géniale avec Maggie avec Arnie. Elle est amusante ici aussi, même si son personnage est plus un dispositif de complot qu’autre chose. Un peu de gaspillage de ses talents.

    Mais c’est Zoey Deutch qui vole le film pour moi. Elle était une telle surprise inattendue et délicieuse. Jouer la blonde idiote est difficile à faire sans être ennuyeux !! En général, en dehors d’une ou deux performances, je déteste le cliché d’un personnage blond idiot, mais elle y tient. Je ne serais pas surpris s’il s’agissait de son rôle principal. 8/10

  2. J’ai vu le premier film il y a quelques années et j’ai pensé, oui d’accord, un film cool, amusant mais violent avec une distribution très cohésive. Je suis allé à celui-ci en pensant que tout irait bien, je suppose, mais j’étais surpris! C’est un formidable suivi qui se déroule à tous les niveaux. Je l’ai apprécié deux fois plus que le premier et probablement deux fois plus que ça mdr! L’humour est au rendez-vous, cela m’a fait rire de fond en comble, depuis le gag en cours de course avec leurs problèmes de transport jusqu’aux scènes de style familier dans lesquelles s’inscrit le «Kombie Kill de l’année» (mon préféré étant l’Italien et le penchant tour de Pise, c’était ma faute!) L’ajout à la distribution si Zoey Deutch comme Madison est vraiment inspirant! Je pensais qu’elle m’embêterait dans les caravanes, mais elle est hilarante et porte avec délectation le rôle de blonde idiote. Elle a de superbes répliques, et on dirait vraiment qu’elle s’est bien amusée à le filmer! J’espère qu’ils la ramèneront s’il y a un troisième film. Rosario Dawson est solide dans l’intérêt amoureux de Woody Harrelson et donne un coup de pied au cul comme vous le verrez au troisième acte. Pour terminer, une suite incroyable qui m’a laissé un grand sourire, ce qui, à mon avis, est la raison pour laquelle vous allez vraiment au cinéma!

  3. Les fans du Zombieland original doivent absolument vérifier la suite. Zombieland: Double Tap est une émeute, et cela est dû en grande partie à la distribution des stars. En particulier Zoey Deutch et son personnage, Madison. En ce qui concerne les suites qui rendent justice au film original, c’est là-haut.

    Restez pour la scène de crédit de fin! Vous ne le regretterez pas! Le film a fait rire tout le cinéma tout au long du film! Cela vaut la peine d’attendre, votre temps et votre argent. 8/10

  4. Étant donné que c’était dix ans en dehors de son prédécesseur, je craignais que ce film ne subisse le sortilège de la comédie, bien séparé, mais mes doutes ont été rapidement ébranlés.

    La suite reste très amusante, y compris le retour des fun cutaways narratifs et l’utilisation, parfois créative, de texte pour les règles de survie de l’apocalypse zombie.

    Les quatre personnages principaux restants restent excellents. Tallahassee (Woody Harrelson) et Columbus (Jesse Eisenberg) forment un excellent duo de couples étranges doté d’une excellente chimie. Emma Stone, en tant que Wichita, continue de faire un excellent travail en tant que personne qui réagit sarcastiquement. J’adore le nouveau personnage Madison (Zoey Deutsch). Elle est du type bimbo / airhead, mais elle a une originalité qui rend le personnage distinctif. Elle a toujours les lignes les plus aléatoires.

    L’intrigue elle-même est un peu légère; le film tourne principalement sur les blagues.

    Globalement, j’ai passé un bon moment avec cela et le recommande.

  5. Je me souviens d’avoir apprécié Zombieland lorsqu’il est sorti, mais si je suis honnête, je ne m’en souviens pas très bien. Eh bien, une décennie plus tard, la suite est finalement sortie, après avoir été dans l’enfer du développement. Il est également agréable de voir la distribution originale revenir au-dessus de nouveaux visages. Je ne vais pas mentir, je me suis éclaté avec ce film. C’était 90 minutes de pur jeu au mur et, en toute honnêteté, cela pourrait constituer une amélioration par rapport au premier film.

    Le film se déroule après les événements de la première, où le groupe de base de tueurs de zombies a élu domicile à La Maison Blanche. Un jour, Little Rock et Wichita partent et Little Rock s’enfuit avec un hippie. Dans le même temps, on découvre une nouvelle race de super zombis plus intelligents, plus rapides et moins destructibles, rendant la vie plus difficile pour le gang. Les relations sont mises à l’épreuve dans Z land, mais les acteurs doivent garder à l’esprit de se surveiller les uns les autres au fur et à mesure de l’aventure.

    Je ne me souviens peut-être pas beaucoup du premier film, mais Double Tap ne manque pas un battement et est présenté dans le même format avec la narration Eisenberg et le film définissant régulièrement ses règles. C’est bien d’adopter une approche comique des zombies parce que c’est un genre qui a été exagéré à mort et qu’il a besoin de se moquer de lui-même pour réussir maintenant. La violence et l’action des zombies sont aussi bonnes que possible, mais je pense que la vraie force du film provient des personnages secondaires très divertissants. C’était génial d’avoir une deuxième version de Tallahassee et Columbus. En outre, le portrait d’une blonde idiote par Zoey Deutch était excellent et constituait l’un des points forts du film.

    Je me suis moqué de beaucoup de segments de ce film. Les personnages sont tous merveilleusement sympathiques et ont une bonne chimie. Les nouveaux acteurs apportent une grande valeur de divertissement et le film devrait faire son travail de satisfaire les fans de la première. Ce n’était pas une suite absolument nécessaire, mais pour moi, c’est une suite qui prend ce qui se passe dans le premier film et l’améliore. Je reviendrai très prochainement sur le premier Zombieland pour consolider mon classement des films. 8/10

  6. Il y a des moments merveilleusement drôles dans cette parodie de zombie.

    Dix ans après le Zombieland original, les mêmes personnages sont de retour, plus âgés, plus sages et prêts à affronter les zombies en constante évolution. À cette fin, l’équipe parle des trois types de zombies différents, mais découvre ensuite les zombies très puissants.

    Tallahassee (Woody Harrelson), Columbus (Jessie Eisenberg), Wichita (Emma Stone) et Little Rock (Abigail Breslin) errent toujours dans l’est des États-Unis, emportant ce qu’ils veulent, vivant où ils veulent et tuant tous les Les zombies qui viennent leur chemin.

    Les femmes luttent avec les hommes. Little Rock se sent mal à l’aise parce qu’elle court avec des adultes et elle aimerait trouver des personnes de son âge. Wichita se sent obligé par Columbus de se marier. En ajoutant à la misère des femmes, Tallahassee pense qu’il est le chef de cet équipage hétéroclite et passe le plus clair de son temps à bricoler avec The Beast, la voiture protégée par des armes à feu Gatling.

    Décider de s’installer à la Maison Blanche, les choses vont mal. Little Rock et Wichita volent la Bête et laissent une note cryptique aux hommes en disant “si longtemps”.

    Wichita et Little Rock rencontrent un jeune hippie appelé Berkeley (Avan Jogia), un guitariste pacifiste à la recherche de Babylon. Un endroit, dit-il, où les armes à feu ne sont pas autorisées et où l’enceinte est fermée afin de protéger les habitants des zombies.

    Columbus se heurte à Madison (Zoey Deutch) dans un centre commercial que lui et Tallahassee pillent. C’est une blonde idiote qui vit dans un congélateur qui la protège des zombies. Elle retourne à la Maison Blanche avec lui et le séduit.

    Little Rock laisse sa sœur Wichita s’enfuir avec Berkeley à la recherche de Graceland et peut-être de Babylon. Seule, Wichita revient à la Maison Blanche pour demander à Tallahassee et à Columbus de l’aider à retrouver sa sœur cadette. Mais dès qu’elle y arrive, elle confronte Columbus pour avoir couché avec Madison si rapidement après son départ.

    Décidant de rester ensemble, ils partent à la recherche de Little Rock, craignant qu’elle ne se trompe. Le voyage les a conduits à tuer beaucoup de zombies avant de se rendre à Graceland, pensant que c’était là où se dirigeait Little Rock. Après avoir vu Graceland vide, ils trouvent l’église d’Elvis et le Nevada (Rosario Dawson) à la tête du joint, seuls. Prête à se reposer avant de repartir, la Bête est écrasée et écrasée par un camion monstre conduit par Albuquerque (Luke Wilson) et Flagstaff (Thomas Middleditch).

    Albuquerque et Flagstaff agissant comme Tallahassee et Columbus, respectivement, il y a de grands éclats de rire à travers le super-homme de ces quatre gars. Le va-et-vient est inestimable.

    Le thème de ce film est le plaisir scandaleux à travers les gags et les accessoires. Certains des accessoires sont; The Beast, le fourgon de banlieue, le camping-car, Babylon (qui a été prononcé par Madison comme “Baby lon”), et qui a tué Bill Murray. Murray est indiqué dans les minutes d’ouverture du générique de fin, restez pour cela. Même Elvis obtient son dû dans ce film.

    Harrelson est hilarant. Il utilise des regards sincères tout en passant par ses sautes d’humeur. Mais le sourire sous-jacent d’amusement et d’humour auto-dénigrant rend sa performance vraiment agréable. Eisenberg était excellent en tant que membre semi-prudent de cet équipage. Stone est formidable en tant qu’intérêt amoureux d’Eisenberg et sœur aînée de Little Rock. Breslin a physiquement changé plus que quiconque des autres acteurs de cette équipe car elle était très jeune dans le film original. Elle a porté ses scènes avec force. Deutch était tellement amusant que la blonde idiote. Elle a fait que ce rôle fonctionne exceptionnellement bien et je l’ai appréciée en tant que membre de cette équipe. Dawson était belle en tant que propriétaire de l’église d’Elvis. Wilson et Middleditch étaient grands comme mèmes de Harrelson et Eisenberg respectivement. Le fanfaron de Wilson et la nervosité de Middleditch ont été correctement réalisés. Jogla, comme Berkeley, le hippie, allait bien. Je ne pensais tout simplement pas qu’il apportait le même niveau d’humour et de plaisir à son rôle. Murray, dans les crédits, était excellent. Rhett Reese, Paul Wernick et Dave Callahan ont écrit un script amusant. Ils n’essayèrent pas de s’approcher trop du premier film et laissèrent le plaisir s’exprimer dans celui-ci. Ruben Fleischer a fait un excellent travail en réalisant ce film avec une sensation de lâche et amusante tout en gardant l’histoire logique et émouvante.

    Globalement: ce film a été une excellente suite à l’original. 9/10

  7. Lorsque Zombieland est sorti en 2009, il était capable de briser la routine des films de zombies en utilisant un style peu orthodoxe avec ses dialogues décalés, ses règles et ses récits. C’était sauvage, frais et très amusant, en grande partie grâce à une excellente distribution qui a rendu l’expérience inoubliable. Zombieland: Double Tap, ramener le tout pour les envoyer dans une nouvelle aventure mais malheureusement, l’histoire laisse beaucoup à désirer.

    Ce conte de fées zombie commence par décrire de manière précise comment le monde a évolué au cours des 10 dernières années et les changements qu’il a entraînés, mais dans le grand schéma des choses, c’est une ombre pâle par rapport à l’original. Ils ont apporté de nouveaux éléments et des personnages qui font un travail décent en s’intégrant au récit, mais au final, le film ne parvient pas à saisir la légèreté et l’énergie de son prédécesseur.

    Je suis un critique sévère en ce qui concerne les films zombies, mais je comprends ici que le réalisme doit faire surface pour que le film soit une comédie. Ils ont doublé leurs plaisanteries, mais la moitié d’entre eux ont fini par se sentir forcés ou rassis, ce qui a empêché le film d’être fluide. Les acteurs font en sorte que ce film vaille la peine d’être vu car il semble qu’ils n’ont pas changé depuis 2009, ce qui en fait une suite décente pour être honnête, Zombieland aurait dû être laissé comme un classique culte à part entière.